Retour

Bien aérer sa maison : pourquoi et comment ?

Le 06 avril 2020

 

En cette période de confinement obligatoire, ouvrir ses fenêtres pour aérer son intérieur est plus que jamais vital. Non seulement pour se « remonter le moral » … mais également pour protéger sa santé.

 

En effet, les espaces intérieurs peuvent être jusqu’à 5 fois plus pollués que l’air extérieur !
La faute à de nombreux éléments. En premier lieu, les odeurs de cuisine, de gaz, de peinture ou de tabac, par exemple. Et même si les bougies parfumées ou les sprays désodorisants masquent ces odeurs, ils dégagent surtout de fines particules irritantes pour nos voies respiratoires. Et que dire de la toxicité des produits ménagers, des acariens nichés dans les moquettes ou des moisissures présentes dans les salles d’eau…

Conséquences : toux, éternuement, écoulement nasal, allergie, crise d’asthme… autant de symptômes liés à la qualité de l’air et à son manque de renouvellement. 

 

Jouez l’ouverture avec vos fenêtres

 

Heureusement, aérer sa maison permet de diminuer ces désagréments et de limiter les risques de maladies provoqués par la pollution intérieure. La marche à suivre est simple. Il vous suffit d’ouvrir les fenêtres de chaque pièce de 10 à 15 min, plusieurs fois par jour :

  • le matin au réveil, pour évacuer le CO2 que vous expirez naturellement
  • chaque fois que vous faites des activités « polluantes », comme la cuisson, le bricolage, le ménage…
  • le soir, avant de vous coucher

 

À noter : si les ouvertures sont sur des façades opposées, l’aération est traversante et donc plus rapide et plus performante. Et bien entendu, si le temps le permet, n’hésitez pas à laisser ouvert le plus longtemps possible !

 

Vous le voyez, ouvrir ses fenêtres est une solution sûre et 100 % gratuite pour garder une maison saine et fraîche et pour contribuer à votre bien-être. Alors, respirons ensemble un grand bol d’air frais !

Les articles recommandés