Quels prêts pour la rénovation énergétique à part l’éco-PTZ ?

Si vous souhaitez réaliser des travaux d’amélioration des performances énergétiques dans votre logement, comme le changement de vos fenêtres ou de vos portes par exemple, il existe plusieurs types de prêts à faible taux d’intérêt qui peuvent vous aider à financer vos travaux. Le dispositif le plus connu est certainement l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Comme son nom l’indique, il s’agit d’un prêt à taux d’intérêt nul que vous pouvez contracter auprès d’un établissement de crédit pour réaliser des travaux spécifiques d’amélioration énergétique.

 

Tous les organismes de crédit ne sont pas habilités à proposer l’éco-PTZ. Ils doivent avoir signé une convention avec l’État français leur permettant de récupérer les intérêts offerts aux clients sous forme de subvention. Les travaux éligibles à l’éco-PTZ sont les mêmes qui permettent de bénéficier du crédit d’impôt transition énergétique.

 

Mais il existe d’autres types de prêts qui permettent de financer les travaux de performances énergétiques. Ces prêts ne sont pas à taux zéro, mais les intérêts sont très bas (parfois de seulement 1%). Si vous n’êtes pas éligible à l’éco-prêt à taux zéro, ces autres prêts peuvent être une alternative intéressante pour financer vos projets de rénovation énergétique.

Le prêt Action Logement

 

Si vous êtes propriétaire, que vous occupiez le logement ou que vous soyez bailleur, vous pouvez bénéficier du Prêt Action Logement si vous êtes salarié d’une entreprise qui cotise au 1% Logement. C’est le cas de toutes les entreprises françaises de 10 salariés ou plus. Le prêt Action Logement est plafonné à 10 000 € et son taux d’intérêt est de seulement 1%. Il peut servir pour financer des travaux d’amélioration énergétique.

 

Le prêt sur le livret Développement Durable

 

Les prêts liés aux livrets de développement durable, aussi appelés « prêts verts » sont proposés par les banques et doivent bénéficier de taux d’intérêt « attractifs ». Il vous appartient donc de vous renseigner auprès de plusieurs banques pour trouver l’offre la plus avantageuse. Ces prêts sont uniquement destinés à financer des travaux éligibles au CITE.

 

Le prêt d'accession sociale

 

Le prêt d’accession sociale (PAS) s’adresse aux ménages qui se trouvent en-dessous d’un certain plafond de ressources. Le but de ce prêt est de faciliter l’accession à la propriété mais aussi la réalisation de certains travaux de rénovation dans sa résidence principale. Les travaux d’économies d’énergie figurent parmi les différents travaux éligibles au PAS. Le prêt d’accession sociale se contracte directement auprès d’un établissement de crédit conventionné par l’État.

 

Les prêts des distributeurs d'énergie

 

Dans le cadre du dispositif CEE, certains fournisseurs d’énergie proposent des prêts à taux réduit pour inciter les particuliers à réaliser des travaux d’économies d’énergie. Pour savoir quels types de prêts sont proposés et pour quels types de travaux, vous pouvez contacter directement les différents distributeurs d’énergie.

 

Le prêt à l'amélioration de l'habitat

 

Le prêt à l’amélioration de l’habitat est un dispositif proposé par la CAF aux allocataires. Il s’agit d’un prêt à 1% de taux d’intérêt qui peut financer jusqu’à 80% de certains travaux de rénovation, d’amélioration ou d’isolation thermique. Le montant maximal du prêt est de 1067,14 €.

 

 

Pour vos travaux de rénovation énergétique, vous pouvez faire appel aux Experts Rénovateurs KLINE. Ces spécialistes des projets d’isolation et d’amélioration des performances énergétiques pourront vous accompagner dans vos travaux et pourront vous conseiller sur les différents prêts dont vous pouvez bénéficier.