Comment s'articule un éco PTZ ?

Pour les travaux de rénovation il existe tout un ensemble de dispositifs gouvernementaux destinés à encourager les travaux d’amélioration de la qualité énergétique des logements. Pour les logements datant d’avant le 1er Janvier 1990, vous pouvez bénéficier d’un éco-prêt à taux zéro pour aider à financer des travaux de rénovation énergétique. L’éco-PTZ est une solution très pratique pour les propriétaires qui veulent rénover un logement ancien, ou améliorer les performances énergétiques de leur maison ou appartement.

 

L’éco-PTZ est un outil très utile si vous voulez débloquer un budget pour des travaux, mais il existe certaines conditions à respecter pour pouvoir en bénéficier.

Quelles conditions pour bénéficier d’un éco-prêt à taux zéro ?

 

Tout d’abord, pour pouvoir prétendre à l’éco-PTZ votre logement doit avoir été achevé avant le 1er Janvier 1990. L’éco-PTZ n’est pas destiné aux logements récents. Ensuite, il doit s’agir d’une résidence principale, que ce soit la votre ou celle du locataire du logement. Le dispositif éco-PTZ est possible dans le cadre d’une propriété individuelle ou d’une copropriété.

 

Seulement certains types de travaux sont éligibles à l’éco-prêt à taux zéro. Globalement, il s’agit des mêmes travaux qui sont éligibles au crédit d’impôt transition énergétique (CITE), à l’exception des travaux d’isolation des fenêtres et d’installation de chaudières au fioul qui ne permettent plus de bénéficier du crédit d’impôt mais qui sont toujours éligibles à l’éco-prêt. Les deux dispositifs, éco-PTZ et crédit d’impôt, sont d’ailleurs cumulables. Pour un même projet de rénovation énergétique, vous pouvez financer vos travaux grâce à l’éco-prêt et ensuite percevoir un crédit d’impôt de 30% du montant des travaux.

 

Les travaux d’isolation des murs, fenêtres, planchers et toitures, les travaux d’installation de systèmes de chauffage à hautes performances ou utilisant des sources d’énergie renouvelables, ou des travaux de réhabilitation de votre système d'assainissement non collectif sont tous éligibles à l’éco-prêt sous certaines conditions. Les matériaux et équipements installés doivent atteindre des niveaux d’efficacité énergétique précis. Les travaux doivent également être réalisés par des professionnels certifiés RGE.

 

Quelles démarches pour obtenir l’éco-PTZ ?

 

Pour faire une demande d’éco-prêt à taux zéro, vous devez tout d’abord choisir une entreprise certifiée RGE pour réaliser les travaux. Le professionnel RGE pourra vous conseiller sur les travaux d’amélioration énergétique les plus intéressants à réaliser en premier. Vous pouvez demander un éco-PTZ pour une seule action ou bien pour un bouquet de plusieurs travaux différents. Les plafonds de l’éco-prêt varient en fonction de ce choix, de 10 000€ remboursables sur 10 ans au maximum pour une action simple, à 30 000 € remboursables sur 15 ans pour un bouquet de 3 travaux et plus.

 

Une fois l’artisan RGE choisi, les travaux définis et les devis réalisés, vous pourrez remplir le « formulaire devis », un document spécifique qui vous permettra de faire votre demande d’éco-PTZ auprès d’un établissement de crédit ayant signé une convention avec l’État. Vous devrez fournir d’autres justificatifs, comme le certificat RGE de l’entreprise qui réalisera les travaux et votre avis d’imposition. Une fois le dossier complet, l’organisme de crédit prendra la décision de vous octroyer l’éco-PTZ ou non.

 

Les Experts Rénovateurs KLINE sont à votre écoute pour toutes vos questions sur l’éco-PTZ et les travaux éligibles. Tous les Experts Rénovateurs KLINE sont certifiés RGE et peuvent vous accompagner au mieux dans vos projets de rénovation énergétique.