Aides disponibles pour la performance énergétique

Il existe de nombreuses aides dont vous pouvez bénéficier si vous avez décidé de réaliser des travaux de rénovation énergétique dans votre logement. Certaines de ces aides sont fiscales, comme le crédit d’impôt transition énergétique (CITE), la réduction de TVA ou l’exonération de taxe foncière ; et d’autres sont financières comme les programmes d’aide de l’Anah, le chèque énergie ou certaines aides du dispositif CEE. Il existe aussi plusieurs types de prêts à taux d’intérêt très faible dont vous pouvez bénéficier pour financer vos travaux. Ces prêts sont généralement proposés par des établissements bancaires conventionnés par l’État, mais peuvent aussi être contractés auprès d’organismes comme la CAF.

 

La plupart de ces aides permettent de financer les travaux de rénovation des fenêtres, mais certaines sont uniquement destinées aux projets d’amélioration des performances énergétiques hors fenêtres.

Aides disponibles pour la rénovation de vos fenêtres

 

Si vous souhaitez remplacer vos fenêtres par des modèles plus performants, il existe de nombreux dispositifs dont vous pouvez bénéficier pour aider à financer ces travaux d’isolation.

 

Les aides fiscales

Au niveau des aides fiscales, vous pouvez prétendre à une réduction de TVA à 5,5% (au lieu de 20%) pour l’achat et l’installation de fenêtres à hautes performances thermiques. Selon votre lieu de résidence, vous avez aussi la possibilité d’être exonéré de la taxe foncière sur votre logement, ou de recevoir un dégrèvement, sur une période de 5 années suivant la réalisation des travaux. Pour pouvoir bénéficier de ces aides fiscales, les travaux d’isolation de vos fenêtres doivent répondre aux critères du CITE et vous devez faire appel à un professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) pour la fourniture des matériaux et équipements et pour leur installation.

 

Les aides financières

Il existe aussi des aides financières qui permettent de prendre directement en charge une partie de la facture de vos travaux de changement de fenêtres. C’est le cas de l’aide Habiter Mieux Sérénité de l’Anah, qui permet de financer des travaux visant à réduire la consommation énergétique du logement d’au moins 25%. Les travaux d’isolation des fenêtres peuvent rentrer dans ce cas de figure. Vous pouvez également bénéficier d’une aide de votre caisse de retraite si vous êtes retraité et titulaire du régime général. Certaines collectivités locales proposent aussi des subventions particulières pour certains types de travaux. Vous pouvez contacter votre mairie pour savoir quels types d’aides locales sont disponibles.

 

Les prêts à taux d’intérêts faibles

Enfin, plusieurs aides sous forme de prêt à taux d’intérêt faible permettent de financer les travaux d’isolation des fenêtres. Le plus connu est certainement l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) qui permet de bénéficier d’un prêt à taux d’intérêt nul pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique éligibles au CITE.

 

Mais il existe aussi d’autres prêts avantageux que vous pouvez demander à la CAF si vous êtes allocataire, ou directement auprès des établissements bancaires dans le cadre du livret développement durable ou du prêt accession sociale. Certains fournisseurs d’énergie proposent aussi des prêts pour inciter les particuliers à réaliser des travaux d’économie d’énergie dans le cadre du dispositif CEE.

 

Aides pour améliorer la performance énergétique hors fenêtres

 

Le crédit d’impôt transition énergétique

Le CITE est une des aides fiscales les plus connues pour les travaux de rénovation énergétique. Il s’agit d’un crédit d’impôt qui correspond à 30% du montant total des frais réalisés sur l’année pour certains types de travaux d’amélioration des performances énergétiques. Ce crédit d’impôt est déduit de votre impôt sur le revenu et, puisqu’il s’agit d’un crédit et non d’une simple réduction, si le montant du CITE est supérieur à votre impôt alors la part excédante vous sera reversée.

 

Les travaux d’isolation des fenêtres étaient éligibles au CITE au taux de 30% jusqu’au 1er Janvier 2018. Mais à partir de 2018, le crédit d’impôt pour le remplacement des fenêtres a été réduit à 15%. Les changements de fenêtres réalisés après le 30 Juin 2018 n’ouvrent pas du tout le droit au crédit d’impôt, sauf si un devis a été signé et un acompte versé pour ces travaux avant le 30 Juin 2018.

 

L’aide Habiter Mieux Agilité

Le programme de l’Anah propose deux formules d’aides : Habiter Mieux Sérénité et Habiter Mieux Agilité. La formule Sérénité permet de financer des travaux d’amélioration globale des performances énergétiques du logement, et le changement des fenêtres peut donc être éligible. Mais la deuxième formule, Habiter Mieux Agilité permet uniquement de financer 3 types de travaux, à savoir le remplacement de chaudière ou du système de chauffage, les travaux d’isolation des murs par l’intérieur ou par l’extérieur, et l’isolation des combles aménagées ou aménageables. Les travaux d’isolation des parois vitrées ne rentre donc pas dans les types de travaux éligibles à l’aide Habiter Mieux Agilité.

 

Faire appel aux Experts Rénovateurs K•LINE

 

Pour tous vos projets de changement de fenêtres, vous pouvez faire confiance aux Experts Rénovateurs KLINE. Ces spécialistes des travaux de rénovation sont reconnus localement pour leurs compétences techniques et la qualité de leurs prestations. Ils ont été spécifiquement choisis par KLINE, le leader français des fenêtres à hautes performances, pour accompagner les particuliers qui souhaitent remplacer leurs fenêtres par des équipements KLINE à hautes performances énergétiques. Les Experts Rénovateurs KLINE sauront vous guider dans le choix de vos équipements et pourront vous conseiller sur les différentes aides disponibles tout au long de votre projet de rénovation.